Un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour le loup!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités du loup en Amérique du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yellowstone
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 14/03/2010
Age : 29
Localisation : Nantes

MessageSujet: Actualités du loup en Amérique du Nord   Jeu 7 Avr - 12:57

La population des loups de L'Isle Royale pourrait s'éteindre prochainement

La population de loups gris présente sur l’Isle Royal, une île située dans la région des Grands Lacs, proche des côtes canadiennes, est en danger d’extinction. Si elles venaient à mourir, cela remettrait sérieusement en doute la pérennité de la population de loups gris qui vit sur l’île. Après avoir été au nombre de 50 dans les années 80, la population de loups y a lentement diminué. En cause, une épidémie de parvovirus qui a décimé 12 loups dans les années 80 et plus tard (en 1998) une exceptionnelle mortalité d’élans (leur nourriture) qui en a décimé 14. On ne compte aujourd’hui plus que deux femelles sur un total de 16 loups. Le hasard semble être la seule raison de ce déséquilibre entre les sexes qui s’apparente à un bien malchanceux coup du sort biologique.

Depuis la migration de leurs ancêtres sur cette île dans les années 40, les loups ont toujours réussi à surmonter tant bien que mal les conditions hostiles (climat rigoureux, isolement), les épidémies et les famines qui ont freiné leur progression. Mais la situation actuelle est jugée très préoccupante, l’espérance de vie des loups ayants atteint l’âge adulte est comprise entre 4 et 6 ans seulement, et on est sans nouvelles des 2 louveteaux qui sont nés cet hiver. John Vucetich, un biologiste de la faune de l’Université Technologique du Michigan, a déclaré : « Si les deux femelles venaient à mourir avant d’avoir donné naissance à des petits, ce serait la fin ». Il a aussi ajouté : « La population devrait persister pendant quelques années mais son sort serait presque définitivement scellé. »

Ce constat a fait ressortir un vieux débat : faut-il réintroduire sur l’île des loups provenants de la terre ferme? Il est acquis qu’un loup venant du Canada, « The Old Gray Guy », avait réussi à se frayer un chemin jusqu’à l’île dans les années 90, revigorant ainsi le patrimoine génétique de la population de loups insulaire. Il avait déjà été question de réintroduction, afin de répondre au problème de consanguinité qui semble être responsable de la courte espérance de vie dont bénéficient les loups sur l’île.

Chez les scientifiques, deux camps s’affrontent : certains pensent qu’il faut laisser faire la nature, quitte à voire disparaître l’espèce, et d’autres assurent que la présence de loups est indispensable au maintien de l’écosystème de l’île. Sans prédateurs, la population d’élans exploserait, ce qui aboutirait à l’appauvrissement de la végétation dont ils se nourrissent et en particulier du sapin baumier.

(Source : FERUS)
Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités du loup en Amérique du Nord
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos questions et réponses sur les différents biotopes de Amérique du Nord par Heiko Bleher
» Checklist des orchidées terrestres d'Amérique du Nord
» orchidée d'Amérique du nord
» Élevage de furet en Amérique du Nord
» Le loup, informations et actualité sur le loup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Marche du Loup :: La Marche du Loup :: En Amérique du Nord-
Sauter vers: